Ressources / dotation

Comment vaincre la pénurie de main-d’œuvre?

Pénurie de main-d’œuvre, une expression sur toutes les lèvres, un enjeu de taille, c’est vrai. Comme on dit, à chaque problème il y a une solution. Voyons-y de plus près.
23 novembre 2021
Caroline Boyce, CRHA

C’est ce que toutes les entreprises, petites et grandes, se demandent à l’heure actuelle.

Elle affecte tout le monde cette pénurie de main-d’œuvre. Elle limite les heures ouvrables, l’offre de service, la disponibilité des approvisionnements, le prix des matières premières et des ententes avec certains fournisseurs. De ce fait, elle impacte la croissance de plusieurs organisations, dont la vôtre.

Mais, avant de penser à vaincre la pénurie de main-d’œuvre, encore faut-il savoir de quoi l'on parle.

Dans cet article, nous aborderons deux grands types de pénurie de main-d’œuvre et nous suggérerons certaines pistes de réflexion pour minimiser l’impact sur votre organisation.

  1. Vous êtes devant une pénurie sectorielle.

    Une pénurie sectorielle est caractérisée par un manque de main-d’œuvre dans un secteur particulier (ex. : le personnel infirmier, les technologies de l’information, etc.).

    On se trouve devant une pénurie sectorielle quand on a l’assurance qu’il y a plus de postes affichés que de personnes ayant les compétences pour postuler.

    Vous avez bien compris : si 100 % du personnel infirmier du Québec était actif sur le marché de l’emploi, il y aurait encore des postes vacants dans nos institutions.

    Tous ne pourront pourvoir leurs besoins de main-d’œuvre.

    Souhaitez-vous valider que vous faites face à une pénurie sectorielle? Il suffit de consulter la liste des emplois à traitement simplifié :

    Liste des postes à traitement simplifié

    Cette liste précise quels sont les postes où la demande est plus grande que l’offre. Le gouvernement reconnaît qu’il y a pénurie dans ces domaines d’activité, et facilite le processus d’émission de permis de travail temporaires pour ces postes, ainsi que pour certains domaines plus pointus d’expertise (voir le programme des talents mondiaux).

    Liste des postes - Talents mondiaux

    Alors c’est confirmé, votre organisation œuvre dans un secteur qui est en pénurie sectorielle. Voici quelques pistes à explorer en lien avec vos équipes talents et culture :

    • Mettre en place un bassin de relève interne pour vos postes clés.
    • Instaurer un programme de stage et bourses (misez sur les finissants!).
    • Explorer les bassins non traditionnels (neuro diversité, réinsertion professionnelle, immigration) et revoyez vos critères d’embauche (si possible).
    • Créer des postes de soutien afin de libérer vos employés clés afin d’opérer en valeur ajoutée.
    • Revoir votre processus d’embauche (optimisez votre expérience candidat, processus d’offre, les technologies RH, etc.); vous aurez beaucoup de concurrence pour ces candidats. Il faudra être rapide!
    • Explorer la possibilité du recrutement à l’international.
    • Miser sur l’engagement et la rétention de vos employés actuels (pensez-y, le prochain départ ne sera peut-être pas comblé de sitôt!).
  2. Vous faites face à une pénurie dans VOTRE organisation.

    Lorsqu’on parle de planification de main-d’œuvre, on peut se retrouver dans deux situations : en surplus de main-d’œuvre ou en pénurie.

    Chaque situation amène différents types de stratégie. Avec l’arrivée de la pandémie, plusieurs organisations se sont retrouvées en surplus de main-d’œuvre (baisse d’achalandage, fermeture de commerces, couvre-feu, etc.). Ce surplus de main-d’œuvre a donc été adressé par plusieurs stratégies dont la modification des horaires de travail, des mises à pied temporaires, pour ne nommer que quelques-unes.

    À l’opposé, la pénurie de main-d’œuvre dans votre organisation peut s’expliquer par le fait que vous faites face à un surplus de demande, de croissance ou que vous faites face à un taux de roulement inhabituellement élevé (grande démission). Il vous manque donc des « bras » pour mener à bien toutes vos opérations.

    Tout comme lorsque vous êtes en surplus de main-d’œuvre, certaines stratégies pourraient s’appliquer à votre cas :

    • Modification des horaires (autorisation d'heures supplémentaires)
    • Automatisation de certaines tâches (investir dans les technologies)
    • Revue des processus et élimination des tâches à valeur non ajoutée
    • Modification de l’organisation du travail/élargissement du rôle des employés
    • Évaluation de la possibilité d’impartir certaines activités
    • Modification de votre offre de service, de vos heures ouvrables (ce à quoi on assiste présentement en restauration)
    • Embauche externe

    Si vous avez opté pour l’embauche externe, vous savez que la concurrence est féroce. Même si vous n’êtes pas dans un secteur en pénurie (ex. : manufacturier, soutien administratif, service à la clientèle), cela ne veut pas dire que ce sera plus facile.

    Ce qui est important dans cette situation, c’est de vous assurer que vous avez réfléchi à votre proposition de valeur pour les employés (PVE).

    Votre offre est intéressante (rôle, salaire, avantages, soutien) et l’environnement de travail donne envie de donner le meilleur de soi (culture, ambiance, équipe et collaboration).

    Pour aider les chercheurs d’emploi à trouver le poste qui leur convient, Indeed a même ajouté un nouveau filtre « bonheur » sur son fameux site d’emploi.

    Étude sur le bonheur au travail - Indeed

    Graphique

    C’est dire que nous sommes dans un marché de candidats… et c’est loin d’être terminé!

    Est-ce que votre offre est attirante? Plus vous répondrez à cette question avec assurance, plus vos efforts de recrutement seront récompensés.


Author
Caroline Boyce, CRHA Directrice, acquisition de talents, diversité et inclusion Loto-Québec

Caroline Boyce, CRHA, est une professionnelle RH colorée et engagée. Présentement Directrice de la planification, acquisition et intégration des talents à Loto-Québec, elle aime façonner le futur par l’établissement de meilleures pratiques, d’outils d’avant-garde (marketing et technologiques) et par la mise en place de processus qui feront une différence pour les opérations.

Depuis plus de 10 ans, elle gère des équipes d’acquisition de talents pour des organisations telles que AIM, Pratt & Withney Canada, Medisys, Morneau Shepell, et Adecco. Elle est aussi chargée de cours à HEC Montréal.

Caroline est titulaire d’un BAA option GRH de HEC Montréal et d’une maîtrise en développement des organisations de l’Université de Laval. Elle est aussi membre de l’ordre des CRHA depuis 2006.

Lire plus