Une initiative de : CRHA_Logo

Nos partenaires :

 

 

 

 

 

 

En vedette

Baromètre RH Express : rareté de la main-d’œuvre

Favori 30 mai 2024

Cette enquête permet de mieux comprendre comment les organisations ainsi que les CRHA et les CRIA composent avec la rareté de la main-d’œuvre au Québec.

Lire la suite

Cinq tendances en matière de culture pour 2024

Favori 30 mai 2024

La transformation continue du milieu de travail donne aux organisations des occasions de créer des stratégies axées sur les gens qui favorisent l’engagement de la main-d’œuvre et l’épanouissement de tous les employés. Que nous réserve 2024?

Lire la suite

Anonymisation de renseignements personnels au Québec : entrée en vigueur du Règlement sur l’anonymisation des renseignements personnels

Favori 29 mai 2024

Le 15 mai 2024, le Règlement sur l’anonymisation des renseignements personnels (le « Règlement »)1 a finalement été publié dans la gazette officielle du Gouvernement du Québec. Il entrera en vigueur le 30 mai 2024.

Lire la suite

Entrepreneuriat RH : Isabelle Lord, CRHA, Distinction Fellow

Favori 29 mai 2024

Pour découvrir ce qui pousse un CRHA à se lancer dans l'entrepreneuriat, écoutez notre nouvelle série de balados animée par Isabelle Lord, CRHA, Distinction Fellow.

Lire la suite

La confiance dans les équipes de travail

Favori 28 mai 2024

Découvrez le nouvel épisode de brh sur la confiance au sein des équipes de travail. Ce contenu traite de la confiance entre les membres d'une équipe, définie par la vulnérabilité et les actions positives sans surveillance.

Lire la suite

On vous recommande

Publicité

Voir Plus

Victime de conduites vexatoires répétées

Favori

Un jeune caissier dans un restaurant a été victime de conduites vexatoires répétées de la part du propriétaire de l'entreprise, lesquelles ont porté atteinte à sa dignité ainsi qu'à son intégrité psychologique et physique; la plainte pour harcèlement psychologique est accueillie.

Réorganisation et congé de maternité

Favori

Un cabinet de services financiers a profité de la réorganisation de son service de télémarketing pour se départir des services de la plaignante au terme de son congé de maternité, et ce, au profit d'une main-d'oeuvre moins coûteuse; les plaintes (art. 122 et 124 L.N.T.) sont accueillies et la réintégration est ordonnée.

Symptômes de la COVID-19 : suspension longue durée

Favori

Si le plaignant a fait preuve de négligence en se présentant au travail malgré des symptômes de la COVID-19, sa faute justifiait une suspension de longue durée et non son congédiement.

Menaces de mort et propos dénigrants

Favori

Le congédiement d'un manutentionnaire est confirmé, notamment parce que les menaces de mort qu'il a proférées à l'endroit de son supérieur et les propos dénigrants qu'il a tenus à l'endroit d'un collègue mineur constituent des fautes objectivement graves.

Imputation des coûts et pandémie

Favori

Afin de déterminer si un employeur a été obéré injustement, le Tribunal estime qu'il est judicieux de ne plus appliquer le critère de la «proportion significative des coûts», conformément à la version actuelle des orientations en imputation de la CNESST, qui l'a abandonné, bien qu'il ne soit plus question de la COVID-19.

Atteintes aux droits de la personne

Favori

Avant de priver le plaignant d'une promotion sur la foi de ses limitations fonctionnelles, l'employeur n'a pas envisagé de procéder à des évaluations individuelles pour déterminer si celui-ci pouvait ou même devait bénéficier de mesures d'adaptation.