En vedette

Encore la vaccination…

Favori 25 mai 2022

Les employeurs peuvent-ils obliger leurs employés à se conformer à leur politique vaccinale? Pour aborder l’épineux sujet de l’obligation vaccinale dans le cadre particulier du travail, l’auteur s’appuie sur une décision récente à l’échelle canadienne.

Lire la suite

Le Tribunal administratif du travail ordonne la réintégration du salarié

Favori 18 mai 2022

Le Tribunal administratif du travail peut ordonner la réintégration d’un salarié. D’où provient ce droit à la réintégration? Comment réintégrer l’employé? Et enfin, à quoi l’employeur s’expose-t-il s’il ne respecte pas ce type d’ordonnance?

Lire la suite

La clé en gestion des différends : l’autonomisation des équipes

Favori 10 mai 2022

Il est beaucoup plus facile de surmonter un obstacle que de dénouer l’impasse d’un différend. Votre équipe a-t-elle ce qu’il faut?

Lire la suite

La civilité au travail, un gage de réussite à long terme

Favori 4 mai 2022

On parle souvent de civilité et de politesse en société. Mais qu’en est-il au travail? Comme être civil ne va pas forcément de soi, nous vous présentons les enjeux de la civilité en milieu de travail pour que tous les intervenants en sortent gagnants!

Lire la suite

Santé mentale et indicateurs clés : comment les identifier en 5 étapes

Favori 2 mai 2022

Vous avez l'objectif d'améliorer la santé mentale des employés? Il est important de personnaliser votre démarche pour obtenir des résultats durables qui mobilisent toutes les parties prenantes.

Lire la suite

On vous recommande

Publicité

Jurisprudence Voir Plus

Harcèlement psychologique

Favori

La plaignante a fait l'objet de harcèlement psychologique de la part de sa supérieure immédiate et l'employeur a omis de prendre des mesures raisonnables pour prévenir cette situation et la faire cesser lorsqu'il a été informé de son existence.

Pas de faute grave, pas de congédiement

Favori

Une serveuse n'a pas été congédiée pour avoir dénoncé qu'elle subissait du harcèlement psychologique, mais bien en raison des propos qu'elle a tenus à l'endroit de l'employeur dans un courriel transmis à ses collègues; cependant, en l'absence d'une faute grave, sa plainte (art. 124 L.N.T.) est accueillie et une suspension de 1 semaine est substituée au congédiement.

Pénurie de main-d'œuvre et conditions salariales

Favori

Peu importe qu'il y ait ou non pénurie de main-d'œuvre, le Tribunal ne peut adhérer à la proposition selon laquelle l'employeur ne contrevient pas à la convention collective s'il accorde, à l'embauche, des conditions salariales supérieures aux conditions que celle-ci prévoit.

Démonstration de la contrainte excessive

Favori

Les griefs ayant contesté le refus d'autoriser le retour progressif au travail d'une travailleuse sociale ainsi que son congédiement pour cause d'absentéisme élevé sont accueillis; l'employeur n'a pas démontré que les absences de la plaignante, qui souffre de problèmes d'ordre psychologique, constituaient pour lui une contrainte excessive.

Deux doigts et comportement intimidant

Favori

Le congédiement du plaignant pour avoir poussé avec 2 doigts son supérieur est confirmé, compte tenu de la gravité objective de la faute et des nombreux facteurs aggravants.

Besoins organisationnels VS mesures de représailles

Favori

Le TAT ne voit aucun abus de la part de l'employeur dans sa décision de confier à la plaignante des tâches répondant à ses besoins organisationnels du moment, compte tenu du fait que le poste qu'elle occupait avant sa libération n'était plus disponible; la plainte (art. 15 C.tr.) est rejetée.

Publicité