Ressources / Santé, sécurité et mieux-être

Santé mentale au travail – Prévenir coûte moins que guérir

Prévenir coûte moins que guérir. La contribution des gestionnaires est primordiale dans cadre, puisque ce sont eux qui sont les mieux placés pour reconnaître les premiers symptômes de détresse psychologique chez les membres de leur équipe.
19 novembre 2019
Geneviève Lord, CRHA, ECH

À l’âge adulte, le travail permet de s’accomplir et de se réaliser. Malheureusement, cela vient également avec une pression, un stress. Lorsque le niveau de stress s’élève et devient difficilement gérable pour une personne, il peut y avoir un effet sur sa santé mentale. De nos jours, les problèmes de santé mentale en milieu de travail sont de plus en plus répandus et commencent à être reconnus.

Selon l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, les problèmes de santé mentale coûtent près de 14 % des profits annuels nets des entreprises canadiennes, ce qui représente jusqu’à 16 milliards de dollars annuellement.

Conscients de l’importance des coûts engendrés par les absences reliées à un problème de santé mentale, les professionnels en ressources humaines se doivent d’être soucieux de mettre en place des politiques, des programmes et des pratiques afin de contrôler et de minimiser les coûts associés à ces absences. Pour ce faire, ils ont besoin de la collaboration des gestionnaires. La contribution de ces derniers est primordiale dans la prévention, puisque ce sont eux qui sont les mieux placés pour reconnaître les premiers symptômes de détresse psychologique chez les membres de leur équipe.

Sensibiliser les gestionnaires à la santé mentale au travail

Pour s’assurer d’avoir un maximum de participation et de contribution, les gestionnaires doivent être sensibilisés et outillés afin :

  • De repérer les personnalités à risque dans leurs équipes de travail;
  • De remarquer un changement de comportement chez un de leurs employés;
  • D’aborder la question avec les employés concernés afin de leur offrir le soutien nécessaire.

Bien souvent, discuter avec un employé et reconnaître la situation permet d’éviter une période d’invalidité coûteuse, tout en démontrant l’intérêt de l’employeur envers sa santé et son bien-être. La proactivité démontrée par le gestionnaire contribue à la sensibilisation de tous les employés, afin qu’ils participent au maintien d’une culture organisationnelle axée sur un climat de travail sain, à travers toute l’organisation.

Les facteurs de risque de troubles de santé mentale au travail

Différents facteurs de risque favorisent l’apparition de problèmes de santé mentale en milieu de travail. Il importe donc d’identifier ceux qui lui sont propres, afin de mettre en place les meilleures pratiques et d’offrir des outils utiles aux employés qui pourraient en avoir besoin.

Les facteurs de risque sont aussi variés que les solutions qui peuvent être mises en place pour les atténuer. Voici quelques exemples :

Contexte
Facteur de risque
Solution
Contexte
  • Industrie très performante
  • Haut niveau de stress
  • Périodes de pointe importantes
Facteur de risqueSentiment d’être dépassé par le débit de travail et les attentes élevées
Solution
  • Mettre en place des ateliers de gestion du stress à l’attention des employés
  • Demeurer disponible et à l’écoute afin de soutenir et accompagner
Contexte Environnement de changements constants
Facteur de risque
  • Sentiment de déséquilibre
  • Impression de subir le changement plutôt que d’y participer
Solution
  • Communiquer ouvertement
  • Favoriser la participation active de tous, pour faciliter les transitions
Contexte Milieu de travail ne laissant pas beaucoup de place à l’initiative et/ou à la créativité, de par la nature même du travail
Facteur de risque
  • Sentiment de ne pas avoir de contrôle sur son travail
  • Démotivation
Solution
  • Aider l’employé à retrouver un sens à son travail
  • Déterminer avec lui des objectifs réalistes afin de le motiver
  • Explorer d’autres secteurs dans lesquels sa contribution pourrait être reconnue :
    • Organisation d’activités sociales
    • Participation à des activités de réseautage
    • Formation continue en vue d’une réorientation dans l’entreprise
    • etc.

En plus de connaître les facteurs de risque présents dans votre milieu, l’offre de solutions qui conviennent aux employés de votre entreprise est primordiale. Il est inutile de mettre en place une foule de mesures si elles ne répondent pas à leurs besoins particuliers. Un exercice de consultation, par le biais d’un sondage, peut être pertinent afin de recueillir les idées et, dans la mesure du possible, de les mettre en pratique par la suite.

Le rôle du conseiller en ressources humaines dans la prévention des troubles de santé mentale

En tant que conseillers en ressources humaines, vous devez vous assurer d’offrir un lieu de travail sain pour tout un chacun. Pour ce faire, vous pourriez :

  • Offrir des séances de formation ou du coaching aux gestionnaires afin de leur permettre d’avoir une meilleure compréhension de leur rôle et de leur proposer des exemples concrets de pratiques à intégrer à la gestion quotidienne de leur équipe de travail;
  • Offrir des séances de sensibilisation sur le stress et l’anxiété en milieu de travail à tous les employés afin de démystifier les troubles de santé mentale et de leur permettre d’identifier les situations potentielles de stress pour eux et pour leurs collaborateurs;
  • Offrir des pauses santé obligatoires de quelques minutes pendant les périodes les plus occupées de l’année;
  • Offrir un Programme d’aide aux employés (PAE) afin de s’assurer que les employés reçoivent l’écoute et l’aide dont ils ont besoin pour gérer les situations de stress reliées au travail ou à leur vie personnelle.

Les points importants à vous rappeler

  • Sensibiliser et former les gestionnaires
  • Reconnaître les facteurs de risques propres à votre milieu de travail
  • Identifier le profil de vos employés, ainsi que leurs besoins

À propos de l’auteur

Geneviève Lord, CRHA, est directrice – Santé, sécurité et mieux-être au travail chez Pvisio, services-conseils de gestion en entreprise. Elle accompagne les PME ainsi que de plus grandes entreprises issues de diverses industries, dans les sphères reliées à la santé, à la sécurité et au mieux-être au travail. On peut la joindre par téléphone au 514-908-4768 ou par courriel genevieve@pvisio.com.


Geneviève Lord, CRHA, ECH Directrice Personnes & Culture Pvisio par FL Fuller Landau

Geneviève Lord, CRHA, est directrice en santé et sécurité du travail chez Pvisio par FL Fuller Landau. Elle accompagne des entreprises de différents secteurs d’activités tant dans la gestion de la prévention, la gestion de dossiers d’accidents de travail ainsi qu’en offrant de la formation en SST. Comptant plus de 16 années d’expérience en ressources humaines, dont les 13 dernières spécifiquement en santé et sécurité du travail, elle a été conseillère SST dans le Réseau de la santé pendant plusieurs années. Elle possède un BAC par cumul de certificats de l’Université de Montréal, notamment en relations industrielles.

Lire plus