ressources / revue-rh / volume-25-no-4

Leadership : le leader moderne, leader sans frontières

Les leaders modernes doivent composer avec un écosystème de plus en plus complexe. Leur rôle ne se conjugue plus au je, mais au nous. Ils cherchent librement à repousser les frontières de leurs paradigmes pour innover et profiter de l’intelligence collective, adoptant même une vision évolutive de leur rôle.
17 octobre 2022
Louise Bourget, CRHA

Une gestion axée sur la personne

Sous l’impulsion des jeunes générations, la gestion des ressources humaines s’oriente vers une autre forme de gestion : celle de la personne. Dans ce contexte, tout leader, qui veille à comprendre les aspirations tant professionnelles que personnelles de chaque employé, dispose d’un levier efficace pour mousser l’engagement affectif de son personnel envers l’organisation, un atout plus que précieux alors que la main-d’œuvre manque.

À quoi rêve la relève? À un leadership de proximité, authentique, et à une communication transparente. Les leaders ont tout intérêt à accueillir la diversité et être plus inclusifs, à aiguiser leurs habiletés interpersonnelles et communicationnelles.

Repousser les frontières de ses propres paradigmes;

L’exercice d’un leadership agile et inclusif repose sur la capacité du leader à reconnaître d’abord sa subjectivité et à recadrer ses paradigmes. Nous percevons le monde en fonction de qui nous sommes. Nos croyances agissent comme des filtres – conscients ou inconscients – qui influencent notre interprétation du monde, nos décisions et nos actions. Les leaders modernes savent prendre du recul, remettre en question leurs paradigmes, les recadrer ou en adopter de nouveaux. Ils cherchent librement à repousser les frontières de leurs paradigmes pour innover et profiter de l’intelligence collective, adoptant même une vision évolutive de leur rôle.

Des leaders inspirants et innovants, le Québec en compte plusieurs. Nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec deux d’entre eux : un jeune entrepreneur de la relève, fondateur d’un atelier collaboratif, où les membres partagent expertise, espaces et équipements pour matérialiser leurs projets d’ingénierie, et une entrepreneure d’expérience qui, après avoir roulé sa bosse pendant une bonne vingtaine d’années à titre de coach auprès de chefs d’entreprise, est elle-même devenue cheffe d’une entreprise. Tous deux incarnent à leur façon le leadership moderne. 

Réinventer l’entreprise

En basant son modèle d’affaires sur le partage et la collectivité, notre jeune entrepreneur est à réinventer l’entreprise. Il rêve de repousser les limites de nos connaissances et de la créativité pour prendre part à l’évolution de la société. Son moteur : la foi en ce qu’il fait. Ses valeurs, qu’il qualifie lui-même d’« ancestrales », sont fortement ancrées dans le respect de l’humain et de la nature. Ses décisions sont guidées par les principes du développement durable. Parmi les gestes concrets qu’il a posés en ce sens : l’acquisition d’un véhicule électrique pour le mettre à la disposition de ses employés. L’entreprise fait ainsi d’une pierre deux coups en leur offrant non seulement plus de commodité au quotidien, mais aussi un moyen de réduire l’empreinte écologique collective.

Prendre soin de la planète, oui. Prendre soin de l’humain aussi. De son atelier du quartier Rosemont, à Montréal, cet ingénieur se consacre à bâtir un environnement de travail où son monde peut s’enrichir collectivement, collaborer dans le plaisir, contribuer à la société et développer son plein potentiel. Son style de gestion rompt avec les pratiques traditionnelles, particulièrement en ce qui concerne les horaires de travail. Aucune règle ne s’applique. On mise plutôt sur la responsabilisation des personnes à l’égard de leur projet. Les aider à trouver leur mission et leur motivation à se lever le matin : voilà ce qui le fait vibrer. Il espère ainsi garder son monde longtemps, voire même jusqu’à la retraite, dit-il, et assurer la pérennité de son entreprise.

Mais il y a plus. L’entrepreneur rêve de déployer son modèle à l’international et d’ouvrir des ateliers ailleurs sur la planète. Question de profits? De renommée? Très peu pour lui. Ce qui l’anime, c’est l’ouverture sur le monde et l’enrichissement humain. En faisant des petits, son entreprise offrirait à ses employés et à ses membres de belles possibilités pour voyager et pour profiter des espaces de vie qu’offriront ses installations. 

Sur la voie de la transformation

En 2015, en prenant les rênes de son entreprise, notre leader d’expérience a dû relever plusieurs défis importants : soutenir la croissance à l’international, fidéliser une clientèle plus diversifiée, accélérer le développement technologique, faire face à la pandémie. Pourtant experte en développement du leadership, cette coach devenue cheffe d’entreprise mesure l’effet considérable que ce changement de posture a eu dans son parcours. Elle a rapidement réalisé qu’afin de bien servir son organisation, elle devait développer des compétences qui lui étaient moins naturelles. À son tour, elle a fait appel à un coach professionnel. Elle avait compris qu’à titre de leader, elle devait faire preuve d’agilité, mais aussi d’humilité.

Pour elle, être leader « sans frontières », c’est d’abord être capable de se remettre en question et d’explorer ses zones d’inconfort. C’est de chercher à repousser ses propres limites, celles qui se trouvent en soi. C’est d’accepter de prendre des risques. À ses yeux, si la transformation est une nécessité, savoir garder le cap en est une autre. Sa vision s’appuie sur un désir profond et sincère de faire une différence dans l’humanité. Elle y puise l’énergie créatrice nécessaire pour persévérer et relever les défis. Habitée par ses valeurs d’inclusion et de développement du potentiel des gens, elle veut implanter une structure organisationnelle plus horizontale, basée sur un leadership partagé.

Des dénominateurs communs

Deux générations de leaders. Deux approches distinctes. Deux modèles d’affaires différents. En dépit des différences, nos deux entrepreneurs ont beaucoup en commun. Ils se rejoignent dans ce que leur rôle a de plus fondamental : une vision à long terme et des actions cohérentes avec des valeurs fortement ancrées chez eux. Ces entrepreneurs ont à cœur le développement du potentiel des personnes et croient en un leadership partagé exercé dans un environnement sain. Ils considèrent que leur rôle est évolutif et font preuve d’humilité à cet égard.

À travers eux émerge un nouveau paradigme du leadership moderne : celui d’un leader sans frontières. Celui d’un leader humain, empathique, ouvert sur le monde, profondément inspiré par sa volonté de contribuer à quelque chose de plus grand, et qui a le don de faire émerger le leadership des personnes qui l’entourent.

Selon Christian Vandenberghe, titulaire de la Chaire en gestion de l’engagement et du rendement des employés, à HEC, « L’attachement affectif à l’entreprise est une variable essentielle permettant de réduire le risque relatif de démission. »


Author
Louise Bourget, CRHA Consultante ressources humaines(formation et développement organisationnel) Louise Bourget Inc.

Source : Revue RH, volume 25, numéro 4 ─ SEPTEMBRE OCTOBRE 2022