Ressources / revue-rh / volume-25-no-1

Agilité numérique, proactivité et gestion du changement : Trois compétences essentielles à développer pour les professionnels RH

Le monde du travail est en pleine transformation. L’agilité numérique, la proactivité et la capacité à bien gérer le changement seront des compétences clés que les professionnels RH devront développer pour naviguer avec succès dans cette nouvelle ère.
4 mars 2022
Josianne Martel, CRHA

Le monde du travail est en pleine transformation. En effet, la pénurie de talents favorise encore plus les pratiques qui misent sur le bien-être et l’équilibre vie privée-vie professionnelle. De plus, le télétravail et le mode hybride, amenés par la pandémie, sont là pour de bon. Ainsi, les organisations doivent être outillées pour non seulement survivre, mais s’épanouir en période de crise ou de changement. Quels rôles les professionnels RH ont-ils donc à jouer dans cette transformation et comment peuvent-ils en devenir des acteurs proactifs et des leaders du changement?

Selon une étude de Deloitte, la transformation se traduira par la mise en place d’une culture organisationnelle qui favorise le développement des personnes. Que ce soit pour recruter, fidéliser ou mieux mobiliser, les professionnels RH devront se montrer capables d’accompagner efficacement les gestionnaires et employés dans le développement de leurs compétences. Pour cela, il y a trois compétences clés qui peuvent les aider à faire la différence : l’agilité numérique, la proactivité et la capacité à bien gérer le changement.

L’agilité numérique, au cœur de la transformation 

L’agilité numérique pour les professionnels RH, c’est l’habileté d’être réceptif et stratégique dans la recherche de solutions afin d’améliorer l’expérience de sa clientèle interne. Cette compétence est d’autant plus importante dans un contexte technologique en constante évolution. L’important n’est pas de devenir des pros de la technologie. C’est plutôt de devenir plus agile pour pouvoir naviguer dans cette ère numérique et proposer le soutien adéquat pour les besoins de l’organisation.

La clé du succès pour développer son agilité numérique est de faire preuve de curiosité. Rester à l’écoute des tendances, des opportunités et des menaces du marché permet ainsi de développer :

  • Sa capacité à mesurer l’impact de ses actions 
  • Sa compréhension des technologies du futur et celles qui touchent notamment à la fonction RH (pensez aux nouvelles technologies de recrutement ou d’apprentissage, à l’intelligence artificielle ou aux nouveaux moyens de communication)
  • Son habileté à naviguer avec de nouveaux outils technologiques (pour accompagner plus facilement l’adoption de Teams ou de Zoom par exemple)

Vous l’aurez compris, l’agilité numérique est avant tout une question de posture : garder une curiosité aiguisée face aux nouvelles technologies pour toujours mieux accompagner sa clientèle interne.

La proactivité, la pierre angulaire pour devenir précurseurs

On ne peut pas parler d’agilité numérique sans parler de proactivité. C’est en activant leur proactivité que les professionnels RH pourront véritablement devenir acteurs de la transformation.

Aujourd’hui, on ne peut plus se contenter de répondre efficacement aux besoins de sa clientèle interne ; il faut pouvoir anticiper, reconnaître et répondre aux besoins que les employés ignorent parfois même avoir. Par exemple, si l’expérience employé et l’équilibre vie privée-vie professionnelle sont sur toutes les lèvres, ce n’est pas pour rien ; ce sont des critères qui sont devenus importants lorsqu’il s’agit de décider de ses prochaines étapes de carrière.

Un autre exemple de besoin important dans les organisations pour lequel les professionnels RH peuvent être proactifs, c’est la croissance des compétences professionnelles. En effet, 7 personnes sur 10 affirment que les opportunités de développement et de formation influencent leur décision de rester dans une organisation. Pourtant, 70 % des employés considèrent qu'ils ne maîtrisent pas les compétences nécessaires à leur poste alors qu’en 2020, près de 360 milliards de dollars ont été dépensés dans la formation (Deloitte, 2020). La formation traditionnelle - avec cours magistraux - n’est donc ni efficace ni satisfaisante, et peut paraître comme une dépense inutile.

En se mettant proactivement à l'affût des besoins précis de leur clientèle et surtout à l’affût de solutions d’apprentissage plus adéquates que les formules traditionnelles, les professionnels RH peuvent ainsi avoir un impact réel sur la motivation, la mobilisation et la rétention du personnel. Ils peuvent aussi amener l’organisation à évoluer vers une culture d’apprentissage, source de transformation, d’innovation et de profitabilité.

Bien gérer le changement pour faciliter les transformations

Quoi qu’il en soit, qui dit nouvelles technologies, dit transformation, donc changement. Or, le changement est inconfortable, génère de l’incertitude (donc du stress), et est rarement accueilli à bras ouverts.

Les freins au changement existent et sont nombreux :

  • La peur
  • Le manque de temps ou d’énergie
  • L’absence d’intérêt
  • Un scepticisme quant à la valeur ajoutée du changement à venir
  • Le manque d’expérience face à la technologie
  • Des comportements réactionnaires

Bien gérer le changement ne s’improvise pas. Cela se prépare et cela s’apprend. 

En neurosciences, il a été démontré que lorsque le statu quo est ébranlé, nous réagissons sur cinq aspects : statut, certitude, autonomie, relations et équité. La réaction face au changement est aussi très subjective. Certains vont le voir comme une opportunité, d’autres comme une menace. 

Toutefois, quand on comprend les divers enjeux pour les uns et les autres et qu’on sait adapter ses actions en fonction des joueurs clés, la résistance peut se transformer en engagement véritable et c’est là que la transformation se passe!

Enfin, si les professionnels RH ont intérêt à développer leur agilité numérique, leur proactivité et leur capacité à bien mener le changement, les organisations, quant à elles, gagneraient à encourager l’ensemble de leurs équipes à développer ces mêmes compétences. Quand on apprend ensemble, on accélère le développement de tous et l'on améliore bien-être et performance en même temps.

Référence

Deloitte (2020). Cultivating an Environment of Continuous Learning to Engage the Alternative Workforce.


Author
Josianne Martel, CRHA Responsable - Apprentissage, culture et mieux-être Boostalab
Josianne possède plus de 13 ans d’expérience en tant que conseillère principale en développement organisationnel, généraliste RH, formatrice et facilitatrice dans des entreprises du secteur technologique et du divertissement telles qu’Ubisoft et le Cirque du Soleil. Elle croit profondément que pour permettre aux employés et gestionnaires de performer et de trouver leur source de motivation, il leur faut être plus heureux au travail et conscients de leurs besoins. Josianne s’est donc exercée et intéressée particulièrement au développement des compétences, au développement du leadership conscient, au volet santé et mieux-être ainsi qu’à la création d’une expérience-employé saine et stimulante.
Lire plus

Source : Revue RH, volume 25, numéro 1 ─ JANVIER FÉVRIER MARS 2022