Ressources / revue-rh / volume-24-no-5

Le travail hybride : le meilleur des deux mondes?

Expérimentation. Apprentissage. Adaptation. Ouverture. C’est ce dont nous aurons besoin pour bien progresser sur le thème du travail hybride et c’est dans cet esprit que ce numéro a été pensé. 
1 décembre 2021
Jean-François Bertholet, CRHA

Ce numéro que nous publions aujourd’hui aurait été surréaliste il y a à peine deux ou trois ans. Le basculement que nous avons vécu vers le numérique et le virtuel n’est pas arrivé graduellement, mais de façon fracassante. Si je prends mon propre exemple, je me souviens que des collègues et clients étaient impressionnés en mars 2020 car j’avais une solution où on pouvait être plusieurs personnes en vidéo à l’écran…en même temps!

Si les entreprises réfléchissaient au télétravail ou aux nouvelles formes d’organisation du travail, elles étaient fréquemment citées en exemple comme des entreprises novatrices. Alors qu’on se retrouve actuellement avec des employeurs qui doivent militer fort pour espérer revoir leurs employés au bureau deux jours par semaine! Si la pandémie a accéléré cette transformation, le contexte de pénurie de main-d’œuvre la rend encore plus inévitable. Dans beaucoup d’industries, revenir au bureau comme avant serait l’équivalent de signer son arrêt de mort comme employeur.

On dit que la nécessité est la mère des inventions : est-ce que ce que nous avons vécu nous a forcé à évoluer (enfin, dirons certains), vers des modèles plus efficaces et alignés avec les besoins des employés. Plusieurs données et études portent à le croire; les employés ont trouvé des bénéfices énormes au modèle de travail à distance et comptent bien l’exiger de leur organisation. Et on les comprend : à bas le trafic, meilleur équilibre travail-famille et parfois moins de distractions.

Mais des risques apparaissent également sur notre écran radar. Liberté, mais isolement? Nous sommes des animaux sociaux, tout de même. Érosion des réseaux d’échanges et de collaboration dans l’entreprise, nous disent plusieurs études. Explosion de l’utilisation des technologies, avec le sentiment que nous sommes toujours en vidéoconférence, soit une collaboration qui devient potentiellement excessive. Et parmi vous, qui aurait fait son stage en entreprise à distance, en espérant le même apprentissage? 

D’un point de vue positif, nous avons réalisé cette grande expérience sociale du travail à distance dans un contexte on ne peut plus chargé émotivement avec la pandémie. Nous pouvons espérer qu’avec l’expérience acquise et libérés de cette crise sanitaire, l’avenir est radieux. Sur une notre plus négative, l’adrénaline et la solidarité du début de la pandémie n’y sont plus. Il faudra trouver des solutions durables.

Expérimentation. Apprentissage. Adaptation. Ouverture. C’est ce dont nous aurons besoin pour bien progresser sur le thème du travail hybride. C’est dans cet esprit que nous avons créé ce numéro. Avec des auteurs aux expertises variées et aux idées bien ficelées, nous vous invitions à explorer cette nouvelle réalité de façon ludique, autant sur le plan pratique que scientifique. Et vous verrez que le diable est parfois dans les détails!

Alors, le travail hybride, est-ce le meilleur des deux mondes? Assurément. Mais il reste du travail à faire! Bonne lecture!


Author
Jean-François Bertholet, CRHA Rédacteur en chef invité, Revue RH

Source : Revue RH, volume 24, numéro 5 ─ NOVEMBRE DÉCEMBRE 2021