Ressources / revue-rh / volume-24-no-5

Lever un tabou à la fois, pour le mieux-être

Dans un contexte effréné de changements, la nécessité de se tourner vers vos proches, votre employeur, vos collègues, des professionnels devient non seulement une nécessité, mais un devoir individuel pour un salut collectif et un mieux-être global.
1 décembre 2021
Manon Poirier, CRHA

Je ne suis pas une grande fan de hockey. Je l'ai été à une certaine époque, je dois le dire, faisant presque chaque samedi matin les cent pas devant le forum (oh que ça ne me rajeunit pas!) pour espérer voir les joueurs du Canadiens, avant et après leur pratique, assistant à plusieurs matchs par saison, dans la jadis si populaire (et pas chère) section « debout » de ce défunt temple du hockey!

Bref, une époque révolue mais la flamme pour le CH s'est réanimée pour moi en octobre dernier, alors que l'organisation annonçait la pause de son gardien vedette, Carey Price, pour des raisons de santé psychologique. Vous comprenez bien sûr que je ne me réjouis pas de la nouvelle pour M. Price, mais j'ai accueilli avec gratitude la décision de l'individu et de son organisation de partager l'information au public.

En quelques secondes, ils venaient d'aider de façon significative à faire tomber les tabous qui demeurent encore sur la santé psychologique. La pandémie a déjà fortement contribué à ce que chaque individu saisisse que les enjeux de bien être psychologique peuvent toucher tout le monde, peu importe le statut, les compétences, l'éducation, l'âge, l'origine, le sexe. Et lorsqu'un homme, célèbre, riche, admiré et à l'apogée de son sport confie vivre de tels enjeux, ça enlève une culpabilité ou une gêne qui ne devait pas être, mais qui pourtant est souvent bien présente chez les individus aux prises avec ces enjeux de santé. Une gêne ou une banalisation qui fait que souvent, ils n'en parlent pas, et donc ne reçoivent pas d'aide professionnelle et de soutien.

Prenez soin de vous chers collègues CRHA et CRIA. Depuis le début de la pandémie, vous êtes au cœur de l'action, au carrefour des décisions dans un contexte effréné de changements et teinté d'incertitude. On se tourne vers vous pour les réponses à des enjeux d'affaires très humain, dans cette danse entre la gestion de crise qui se poursuit, les cadres légaux ébranlés, les questions morales et controversées et le souhait d'une relance doublé de l'envie de créer un monde du travail meilleur. Tournez-vous vers vos proches, votre employeur, vos collègues, des professionnels, N'hésitez pas à en parler. Vous vous devez de faire de votre santé globale votre priorité.

Consultez le site Prenezsoindevous.ca produit par l'Ordre pour du contenu et des ressources sur le sujet.


Author
Manon Poirier, CRHA Directrice générale Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

Comptant plus de 25 ans d’expérience dans le domaine des ressources humaines, Manon Poirier, CRHA occupe, depuis 2016, le poste de directrice générale de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, organisation dont la mission est de protéger le public et d’encadrer la profession des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA) et des conseillers en relations industrielles agréés (CRIA).

Femme engagée, elle a la réputation de contribuer à faire émerger le meilleur des organisations et des équipes avec lesquelles elle travaille. Avant de se joindre à l’Ordre, Manon Poirier a occupé le poste de vice-présidente, Ressources humaines aux YMCA du Québec.

Manon Poirier est diplômée en droit de l’Université de Montréal. Titulaire d’une maîtrise en sciences de l’administration de l’Université Laval et d’un diplôme d’études supérieures en gestion de HEC Montréal, elle siège à de nombreux comités où son expertise du monde du travail est largement mise à profit. Très active au sein de la communauté, elle a également été membre du conseil d’administration de TDH pour les enfants et de La Relance Jeunes et Familles.

Lire plus

Source : Revue RH, volume 24, numéro 5 ─ NOVEMBRE DÉCEMBRE 2021