ressources / revue-rh / volume-24-no-3

L'épuisement Zoom est réel, et c'est pire pour les femmes

Malgré tous les avantages et inconvénients du travail à distance, les appels vidéo sont apparus comme un problème si répandu que le terme « fatigue du Zoom » fait partie maintenant du vocabulaire. 
1 mai 2021

Dans un article publié en avril 2021, le New York Times rapportait que malgré tous les avantages et inconvénients du travail à distance, les appels vidéo sont apparus comme un problème si répandu que le terme « fatigue du Zoom » fait partie maintenant du vocabulaire. L'expression fait référence à la fatigue liée aux appels vidéo, peu importe la plateforme. Une recherche de l'Université de Stanford a de plus démontré que les femmes ressentent beaucoup plus de fatigue Zoom que les hommes. Selon l'étude, une femme sur sept se sent très fatiguée après une visioconférence, tandis que c’est le cas pour un homme sur 20.

L'article relevait que lors de réunions en personne, les gens ne se fixent pas de près. Certains peuvent taper des notes, d'autres peuvent être en train de lire. Les appels vidéo perturbent ce rythme naturel, forçant tout le monde connecté à se regarder, un phénomène connu sous le nom d'« hyper regard ». La perception de soi dans les appels vidéo qui est en fait un miroir numérique. En se regardant, les personnes prennent davantage conscience de leur apparence que dans la vie de tous les jours.

Une solution simple proposée par les chercheurs est qu’il suffit de désactiver la fonctionnalité vidéo lors d'une visioconférence. Cela donnera comme résultat de rester productif et de faire moins attention à son image.

Source : https://crha.li/NYT2-24-3

Auteur

AUTEUR_Bruno_Dupuis_NB.jpg
Bruno Dupuis, Éditeur adjoint, Revue Rh, Ordre des Conseillers en ressources humaines agréés

Source : Revue RH, volume 24, numéro 3 ─ MAI JUIN 2021