ressources / revue-rh

Les nouveaux visages du leadership « moderne » : Entre réflexivité, réactivité, résilience et efficience…

Le présent appel à contribution vise à recueillir des propositions d'articles pour la prochaine édition de la revue à paraître en octobre 2022.
7 juillet 2022

Gérer des humains et du collectif, du sens et des objectifs, des talents et des émotivités, du présentiel et du distanciel, des imprévus socio-économiques et des priorités, n’est plus chose évidente de nos jours pour ne pas dire chose difficile.

C’est le constat que plusieurs dirigeants et gestionnaires ont réalisé dans la tourmente de cette nouvelle ère accélérée par la pandémie. Un constat qui les a amenés à comprendre qu’être un leader « moderne », en phase et en avance sur son temps, ce n'est plus seulement une fonction ou un titre, ni même une position ou une posture, mais c’est un processus continu de développement personnel et professionnel.

En effet, dans un contexte très complexe et multidimensionnel que nous vivons aujourd’hui, le leadership « moderne » nécessite plus que jamais un état d’esprit qui régule les actions et les réactions des leaders et qui procède de leurs capacités à apprendre sur le tas, à s’actualiser, à s’ajuster et à ajuster leur style de gestion en fonction de chaque situation.

Le leader « moderne » n’a pas forcément de solutions à tous les problèmes, comprend qu’il a le droit d’être imparfait, se donne la chance et les moyens de s’améliorer et la conviction qu'il peut y arriver. C’est quelqu’un qui sait quand saisir rapidement les enjeux et les opportunités de chaque situation et adopter une pensée réflexive sur son action pour faire émerger de manière constructive les ressources sur lesquelles il pourra s’appuyer pour exercer et incarner son leadership.

Enfin, le leader moderne est celui qui sait quand invoquer la dimension instrumentale de son management pour l'arrimer à sa dimension émotionnelle; le management devient dans ce cas une prémisse de base du leadership. Le leader d'équipe « moderne » devra donc exceller dans sa capacité à gérer des émotions : 1) celles qui lui sont propres (conscience de soi et gestion de soi) et qui lui permettent d’avoir une attitude résiliente devant n’importe quelle adversité; et 2) celles qui sont en relation avec ses pairs (interpersonnelles) et qui lui permettent de fédérer et de s’adapter efficacement, socialement et professionnellement à toutes les circonstances.

Vous l’avez compris, dans un contexte professionnel en mutation, les dirigeants et gestionnaires doivent repenser leur leadership afin de l’adapter aux nouvelles réalités, nouveaux besoins et surtout au nouveau rapport à l’espace et au temps.

Dans ce cadre, nous souhaitons donc que votre contribution couvre un ou différents angles précis du sujet parmi les suivants :

L’approche, le style et le type de leadership « moderne »

  • À quoi ressemblent nos leaders modernes desquels nous pouvons nous inspirer? Comment naviguent-ils dans le brouillard actuel? Quelles compétences, habiletés ont-ils développé avant, durant et après la pandémie?
  • Comment se manifeste le leadership « moderne » selon le type d'organisation (startup, PME, grande entreprise, privé, public, ONBL) et le type de structures (traditionnelles centralisées, décentralisées, entreprises libérées)? Quel est le dénominateur commun qui réunit tous ces leaders et quels sont les aspects qui particularisent chacun?
  • Qu'est-ce que la pensée réflexive? Comment la développer et pourquoi en faire un outil fondamental du leadership « moderne » ?

Le leadership « moderne » d’aujourd’hui et demain

  • Dans un contexte professionnel où le changement est devenu omniprésent, comment concilier au quotidien différentes dimensions du leadership afin de composer avec les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) organisationnels et permettre ainsi aux humains d’y contribuer de façon saine, juste et durable?
  • En quoi le leadership que les gestionnaires incarnent, influe-t-il sur la motivation du personnel et sur leur propre motivation? Comment le faire évoluer (dans la posture, la vision, les actions, les comportements, les habiletés, et les compétences) pour demeurer moderne aujourd’hui comme demain?

Le rôle des professionnels RH dans le développement du leadership « moderne »

  • Quels rôles les professionnels RH peuvent-ils jouer pour favoriser la transformation vers une nouvelle façon d’incarner le leadership « moderne »?
  • Dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre, comment s'assure-t-on d'embaucher des talents qui ont le potentiel de développer de manière continue les habiletés et les compétences du leader « moderne »? Quels sont les parcours de développement professionnel qu'il faut mettre de l'avant dans ce cadre?

Manifestation d’intérêt

Les contributeurs sont invités à envoyer leur déclaration d’intention avec l’idée maîtresse de leur article (résumé de 10 lignes) à cette adresse : revuerh@ordrecrha.org. La date limite de soumission est 19 août 2022.

Les collaborateurs dont la proposition sera retenue par le comité de rédaction seront invités à soumettre un article complet le 9 septembre 2022.

Calendrier de publication

Numéro septembre-octobre 2022

  • 19 août 2022 : déclaration d’intention et envoi de l’idée maîtresse de l’article
  • 26 août 2022 : réponses aux contributeurs avec des commentaires du comité éditorial
  • 9 septembre 2022 : date limite de réception des contributions (950 mots maximum)
  • Octobre 2022 : date de diffusion de la revue.