services / mentorat-crha / billets-du-mentor

Maîtriser la reformulation pour faire progresser son mentoré

Connaissez-vous les différentes approches de la reformulation? Celles-ci constituent un élément supplémentaire à la réflexion du mentoré.

Posséder de bonnes habiletés de communication dans l’exercice de son rôle d’accompagnateur est un facteur essentiel pour un mentor.

Une bonne écoute, des questions ouvertes et pertinentes sont à la base de ces habiletés. Cela dit, avec le temps et l’expérience le mentor peut arriver à développer un éventail plus large d’approches et de techniques dans ses entretiens de mentorat. La reformulation fait partie de ces techniques avancées.

Dans le cadre de l’entretien mentoral, l’objectif d’un procédé tel que la reformulation n’est pas de faire parler davantage le mentoré, mais de mieux comprendre ce qu’il exprime ou tente d’exprimer. Le mentoré doit sentir que son mentor l’écoute bien, qu’il le suit pas à pas dans ce qu’il dit.

Les étapes clés de la reformulation

Le procédé de reformulation comprend les étapes suivantes :

  1. Être attentif au mentoré, à son langage non verbal autant qu’à ses mots, car la reformulation doit tenir compte de ces deux éléments;
  2. Avoir une attitude qui démontre que vous essayez de comprendre le mentoré, et non simplement les faits qu’il énonce;
  3. Redire au mentoré ce que vous pensez avoir compris de ses paroles en utilisant l’un ou l’autre des moyens décrits ci-dessous, tels que l’écho ou le miroir;
  4. Confirmer votre compréhension mutuelle et poursuivre la conversation.

Comment reformuler

Il existe une bonne douzaine de manières de reformuler ce que le mentoré vient de vous dire. Notez qu’il ne s’agit pas ici d’interpréter ses propos, mais simplement de répéter d’une manière ou d’une autre ce qu’il vient de dire.

De cet éventail, nous ne retiendrons que quatre méthodes qui, dans la relation mentorale, peuvent vraiment être utiles pour faire progresser le mentoré.

1. Reformulation écho

La méthode la plus simple, la reformulation écho, consiste à répéter les paroles du mentoré :

  • En ce moment, c’est difficile, je me sens fatigué.

Reformulation écho :

  • Je comprends, tu te sens fatigué.

Il est aussi possible de ne répéter qu’un ou deux mots :

  • En ce moment, je me sens fatigué.
  • Fatigué?
  • Je ne sais pas si je vais m’en sortir.
  • T’en sortir?

2. Reformulation miroir (ou reflet)

La reformulation miroir (ou reflet) consiste à reprendre les propos du mentoré dans vos propres mots, en paraphrasant, pour vérifier votre compréhension :

  • Si j’ai bien compris, tu me dis que tu ne veux pas…
  • Tu veux dire que…

3. Reformulation sommaire

La reformulation sommaire fait une synthèse de ce que votre mentoré a dit :

  • En résumé, tu me dis que…
  • Si je tente de résumer ce que tu viens de me dire…

La reformulation sommaire permet parfois de recentrer une discussion qui tend à s’éparpiller. Il suffit de résumer ce qui paraît essentiel au mentoré (deux ou trois points importants) dans le contenu qu’il a communiqué. Ce sommaire peut aider le mentoré à préciser sa pensée si la synthèse du mentor ne lui convient pas.

4. Reformulation clarification

La reformulation clarification va plus loin que les trois méthodes précédentes puisqu’elle consiste à utiliser ce qu’on a compris entre les lignes ou déduit en écoutant, proposant ainsi au mentoré une nouvelle perspective qui l’aidera à pousser plus loin sa réflexion.

  • Je ne pense pas que je vais pouvoir y arriver!
  • Tu veux dire qu’il s’agit d’une tâche impossible à accomplir, pour toi et même pour quelqu’un d’autre?
  • Ce n’est pas exactement ce que je voulais dire.
  • Alors, qu’est-ce que tu voulais dire?

Évitez d’appliquer ce procédé de reformulation de manière mécanique et systématique : essayez plutôt de l’intégrer graduellement à vos autres habiletés de communication. Avec le temps, vous arriverez à l’utiliser de manière tout à fait naturelle.

Posséder de bonnes habiletés de communication dans l’exercice de son rôle d’accompagnateur est un facteur essentiel pour un mentor.

Posséder de bonnes habiletés de communication dans l’exercice de son rôle d’accompagnateur est un facteur essentiel pour un mentor.

Une bonne écoute, des questions ouvertes et pertinentes sont à la base de ces habiletés. Cela dit, avec le temps et l’expérience le mentor peut arriver à développer un éventail plus large d’approches et de techniques dans ses entretiens de mentorat. La reformulation fait partie de ces techniques avancées.

Une bonne écoute, des questions ouvertes et pertinentes sont à la base de ces habiletés. Cela dit, avec le temps et l’expérience le mentor peut arriver à développer un éventail plus large d’approches et de techniques dans ses entretiens de mentorat. La reformulation fait partie de ces techniques avancées.

Dans le cadre de l’entretien mentoral, l’objectif d’un procédé tel que la reformulation n’est pas de faire parler davantage le mentoré, mais de mieux comprendre ce qu’il exprime ou tente d’exprimer. Le mentoré doit sentir que son mentor l’écoute bien, qu’il le suit pas à pas dans ce qu’il dit.

Dans le cadre de l’entretien mentoral, l’objectif d’un procédé tel que la reformulation n’est pas de faire parler davantage le mentoré, mais de mieux comprendre ce qu’il exprime ou tente d’exprimer. Le mentoré doit sentir que son mentor l’écoute bien, qu’il le suit pas à pas dans ce qu’il dit.

Les étapes clés de la reformulation

Les étapes clés de la reformulation

Le procédé de reformulation comprend les étapes suivantes :

Le procédé de reformulation comprend les étapes suivantes :
  1. Être attentif au mentoré, à son langage non verbal autant qu’à ses mots, car la reformulation doit tenir compte de ces deux éléments;
  2. Avoir une attitude qui démontre que vous essayez de comprendre le mentoré, et non simplement les faits qu’il énonce;
  3. Redire au mentoré ce que vous pensez avoir compris de ses paroles en utilisant l’un ou l’autre des moyens décrits ci-dessous, tels que l’écho ou le miroir;
  4. Confirmer votre compréhension mutuelle et poursuivre la conversation.
  • Être attentif au mentoré, à son langage non verbal autant qu’à ses mots, car la reformulation doit tenir compte de ces deux éléments;
  • Être attentif au mentoré, à son langage non verbal autant qu’à ses mots, car la reformulation doit tenir compte de ces deux éléments;
  • Avoir une attitude qui démontre que vous essayez de comprendre le mentoré, et non simplement les faits qu’il énonce;
  • Avoir une attitude qui démontre que vous essayez de comprendre le mentoré, et non simplement les faits qu’il énonce;
  • Redire au mentoré ce que vous pensez avoir compris de ses paroles en utilisant l’un ou l’autre des moyens décrits ci-dessous, tels que l’écho ou le miroir;
  • Redire au mentoré ce que vous pensez avoir compris de ses paroles en utilisant l’un ou l’autre des moyens décrits ci-dessous, tels que l’écho ou le