ressources / revue-rh / volume-25-no-1

Innover en faisant des RH autrement : Le partage de main-d’œuvre

Le projet de partage de main-d’œuvre Partage RH est un projet d’innovation sociale, lancé en décembre 2020 à Laval. Il s’agit d’une nouvelle façon de faire des ressources humaines, complémentaire aux services offerts par les organismes d’employabilité, les affaires socioéconomiques et le gouvernement du Québec. 
4 mars 2022
Josée Pelletier, CRHA, MBA, TRIMA

Plusieurs entreprises connaissent des fluctuations d’activité liées à une saisonnalité de production, un contrat ponctuel ou une fermeture de site. Partage RH, c’est un projet de collaboration innovant, déployé par des industriels de Laval, pour effectuer des maillages d’affaires facilitant la répartition des ressources humaines.

Il est né de la volonté des industriels de travailler ensemble pour se donner des moyens supplémentaires face à la pénurie de main-d'œuvre. Porté par Prox-Industriel, il est financé par le gouvernement du Québec, à hauteur de 350 000 $ sur trois ans. Ce projet est aussi soutenu par le Conseil régional des partenaires du marché du travail (CRPMT) de Laval qui a donné son accord afin qu’il puisse être concrétisé.

Comment mettre en commun ses besoins RH et ses ressources?

Six entreprises, reflétant la réalité du secteur industriel, participent au projet-pilote. Leur entente repose sur la bonne foi. Elles sont épaulées par des partenaires dans plusieurs domaines (RH, juridique, santé-sécurité, employabilité, gouvernemental, etc.) pour donner des bases solides au projet, et assurer sa pérennité. 

Les industriels participants s’appuient sur une convention d’employeurs pour confirmer leurs bases de partage. Un logiciel leur permet d’inscrire des employés volontaires et disponibles, de faire des demandes de partage et de conclure des ententes entre eux. Ils peuvent être « donneurs » (mise à disposition d’employés), « en partage » (partage temporaire de main-d’œuvre) ou « receveurs » (accueil de nouveaux employés).

L’employé a toujours le dernier mot pour accepter ou refuser l’offre d’emploi d’une entreprise. Il peut aussi en demander la modification, en bénéficiant de l’accompagnement de son responsable RH. Les organismes d’employabilité ont la possibilité de voir les offres et de soumettre des candidats.

Quels sont les avantages, pour les employeurs et les employés?

  1. Pourvoir les postes vacants

    Le projet s’accompagne d’une communauté de pratiques en ressources humaines. « Le projet de Partage RH permet de briser l’isolement chez les gestionnaires aux prises avec la pénurie de main-d’œuvre », estime Catherine Nolin, conseillère aux ressources humaines chez Hamster, spécialiste de fournitures et de mobilier de bureau.

  2. Retenir le personnel.

    Les employés en partage retournent chez leur employeur initial quand la production repart, ce qui évite d’avoir à embaucher et former continuellement de nouvelles recrues. « On est dans un domaine saisonnier : chaque année, on devait mettre des employés à pied, et on en avait de nouveau besoin quelques mois plus tard, ce qui est un modèle qui ne fonctionne plus aujourd’hui », témoigne Marie-Christine Piedbœuf, experte en processus d’affaires chez Pelican International, fabricant de kayaks, et présidente du CA de Prox-Industriel.

  3. Assurer la continuité de l’emploi.

    Les salariés ne subissent pas de perte d’emploi lors de la baisse de production, ce qui démontre l’engagement de l’employeur à leur égard. « C’est important d’avoir une continuité dans l’emploi pour les employés, souligne madame Piedbœuf. Quand on a de bons employés, on ne veut pas les perdre, et la façon d’avoir de bons employés, c’est de les garder à l’année ».

  4. Développer les compétences des employés

    Le projet contribue à la valorisation des métiers non spécialisés, car les salariés bénéficient d’un parcours stimulant et flexible, sans pour autant avoir à mettre fin à leur contrat. « J’ai décidé de miser sur le talent de mes employés grâce au programme Partage RH », affirme Andréanne Pitre, partenaire d’affaires talents et culture chez Les aliments Lesters, grossiste en viande.

  5. Créer un bassin d’expertises 

    Si une entreprise subit une baisse de production, son personnel reste dans le territoire industriel de Laval. « En plus d’avoir accès à de la main-d’œuvre, je contribue à la création d’un bassin d’expertises en métiers industriels grâce au Partage RH », indique Jean-Sébastien L’Écuyer, directeur RH pour Thermoplast Extrusion, extrudeur de PVC pour les portes et fenêtres.

Cinq avantages au projet Partage RH

  1. Pourvoir les postes vacants
  2. Retenir le personnel
  3. Assurer la continuité de l’emploi
  4. Développer les compétences des employés
  5. Créer un bassin d’expertises

Pour en savoir plus

Les entreprises souhaitant obtenir davantage d’informations peuvent visionner la vidéo de présentation du projet Partage RH, consulter sa page publique ou contacter Prox-Industriel.


Author
Josée Pelletier, CRHA, MBA, TRIMA

Source : Revue RH, volume 25, numéro 1 ─ JANVIER FÉVRIER MARS 2022