Ressources / revue-rh / volume-19-no-5

Bye bye 2016 : l’heure est au bilan

Éditorial du président du conseil d’administration de l’Ordre.

1 novembre 2016
Richard Blain, CRHA, Distinction Fellow

Faire un bilan est une chose importante. Vous serez tous d’accord avec moi. Malgré tout, cette étape est souvent bâclée, voire escamotée. On se dit souvent qu’on sait ce qui a bien fonctionné ou non; donc, pas besoin de formaliser l’étape du bilan. À quoi cela servirait-il? Pourtant, dans notre vie tant professionnelle et personnelle qu’organisationnelle, nous gagnerions tous à prendre un pause afin d’apprécier le travail accompli et de planifier la suite.

Selon le Larousse, un bilan se définit comme un état de la situation; le résultat d’une action, d’une opération d’ensemble. À cette définition, j’ajouterais un aspect temporel. La fin d’une période, comme celle d’une année civile, est tout à fait appropriée pour tenir un bilan. Aussi, il y a quelque chose de sécurisant à le faire.

Selon moi, un bilan marque un temps d’arrêt afin d’apprécier où on en est, de s’assurer qu’on est dans la bonne direction et que les actions entreprises vont dans le sens voulu.

Bilan individuel et collectif

À l’échelle de l’organisation, le bilan des individus et des équipes passe souvent par le processus d’évaluation du rendement. Processus qui est lui-même en période de bilan actuellement… Mon objectif ici n’est pas de me lancer dans le débat entourant ce processus, qui pourrait faire l’objet d’un autre billet. L’idée est de vous sensibiliser à la nécessité, à la fois pour la pérennité de votre organisation et le développement de vos employés, de prendre le temps de faire le point. Comment favoriser cette culture du bilan au sein de votre entreprise? En impliquant le gestionnaire et en le reliant aux objectifs annuels de l’organisation, mais surtout en donnant l’exemple.

C’est dans cette optique que je vous invite à prendre le temps nécessaire afin de dresser votre bilan professionnel pour l’année 2016. Quels ont été vos plus grandes réalisations, vos plus grands défis, quelles sont les compétences que vous avez développées, quel est le projet dont vous êtes le plus fier, de quelles façons êtes-vous sorti de votre zone de confort, etc. Voilà quelques-unes des questions qui pourront guider votre réflexion et nourrir votre bilan.

Il serait bon aussi que vous ajoutiez un élément à votre réflexion. Comment avez-vous aidé votre organisation cette année? Comment avez-vous contribué à la réalisation de son plan stratégique?

Bilan stratégique

Souvent lancée en grande pompe par les entreprises, la planification stratégique est un processus qui permet à une organisation d’identifier les principaux chantiers à entreprendre et les moyens à mettre en œuvre pour y parvenir sur un horizon de trois à cinq ans. Le suivi et le bilan qui accompagnent cette planification stratégique sont essentiels à sa concrétisation. À titre de professionnels RH, notre pratique doit s’ancrer au cœur de la planification stratégique de nos entreprises. C’est pourquoi il s’avère pertinent de réaliser, pour la fonction RH, une planification qui découle des orientations clés de l’organisation et de suivre son évolution au moins annuellement.

Je ne pense pas ici à un recensement d’activités réalisées par le service des ressources humaines. Cette façon de faire révolue apporte très peu de valeur ajoutée à l’organisation et ne légitimise aucunement notre raison d’être. J’ai plutôt en tête un bilan qui fait état des résultats organisationnels atteints grâce à l’intervention des professionnels RH. De cette manière, nous serons à même de rajuster le tir et de déterminer les meilleurs moyens à prendre afin de contribuer à l’atteinte des objectifs d’affaires de l’entreprise pour l’année à venir.

Bilan 2016 de l’Ordre

L’année 2016 a été pour l’Ordre une année de grands chantiers, dont plusieurs sont encore en cours. Je pense entre autres à la mise à jour du Guide des compétences des CRHA et CRIA, à la tournée qui nous a menés à vous rencontrer, Manon Poirier, CRHA, directrice générale de l’Ordre et moi, ainsi qu’à nos interventions auprès de l’appareil gouvernemental pour nous assurer de préserver les acquis de la profession. L’Ordre travaille très fort pour positionner la profession comme un joueur majeur sur l’échiquier du monde de la gestion. L’année 2017 s’annonce florissante pour notre profession. Une nouvelle formation sur la déontologie, un nouveau portail, un congrès dynamique et une campagne de positionnement de la profession sont quelques-uns des éléments qui vous seront proposés.

Bon bilan à toutes et à tous!


Author
Richard Blain, CRHA, Distinction Fellow Maître d'enseignement, Gestion des ressources humaines HEC Montréal
Richard Blain, CRHA est un spécialiste en stratégie de gestion des ressources humaines et en transformation d’entreprises. Depuis plus de 25 ans, il développe et implante des stratégies visant la croissance et l’efficacité des organisations confrontées à des environnements en changement. M. Blain a été vice-président RH pour Réno-Dépôt, la Bourse de Montréal et Bouclair avant de passer six années en consultation pour KPMG-SECOR, à titre de directeur-associé. Il est actuellement maître d’enseignement en GRH à HEC-Montréal et agit à titre de conseiller stratégique dans le cadre de mandats de consultation, notamment avec Deloitte. À titre bénévole, il est président du CA de Moisson Montréal, du CA de l’Ordre et de la Fondation de l’Ordre des CRHA. Ses nombreuses implications sociales lui ont valu d’été nommé personnalité La Presse/Radio-Canada et de recevoir la médaille du jubilé de diamant de la Reine Élizabeth II.
Lire plus

Source : Revue RH, volume 19, numéro 5, novembre/décembre 2016