Nouvelles

3 travailleurs canadiens sur 10 envisagent de changer d'emploi au deuxième semestre de 2022

L'argent est le principal facteur qui motive cette décision. Plus de la moitié des professionnels envisagent un plan de changement dans le but de trouver un poste hybride ou à distance.
16 juin 2022

Le roulement du personnel continuera de causer des problèmes aux employeurs, selon une nouvelle recherche menée par Robert Half, cabinet de solutions en gestion des talents offrant également des services-conseils aux entreprises. Le sondage semestriel sur l'optimisme à l'égard de l'emploi mené par l'entreprise auprès de plus de 500 travailleurs au Canada indique que 31 % des répondants envisagent actuellement de changer d'emploi au deuxième semestre de 2022, ce qui représente une légère augmentation par rapport à six mois auparavant.

Les travailleurs les plus susceptibles de saisir de nouvelles occasions sont les travailleurs âgés de 18 à 40 ans (46 %) et les employés qui travaillent pour la même entreprise depuis cinq à neuf ans (42 %).

Dans l'ensemble, 80 % des travailleurs interrogés ont confiance dans leurs compétences actuelles et leur valeur sur le marché.

La rémunération concurrentielle est une priorité

Principales raisons pour lesquelles les professionnels cherchent un nouvel emploi :

  • Augmentation salariale (58 %)
  • Meilleures occasions d'avancement (37 %)
  • Possibilité de travailler à distance de façon permanente (33 %)

Plus de la moitié des travailleurs envisageant un plan de changement dans le but de trouver un poste hybride (56 %) ou à distance (51 %). Et 42 % des répondants sont ouverts à l'idée de chercher du travail à l'extérieur de leur ville.

« Les entreprises canadiennes continuent de faire face à une pénurie de talents qualifiés, a déclaré David King, premier directeur de district au Canada chez Robert Half. Attirer et embaucher des candidats est une priorité des organisations en ce moment, alors que les travailleurs explorent de nouvelles possibilités d'emploi qui offrent une rémunération plus élevée, de meilleurs avantages sociaux et des possibilités de travail à distance. »

« Les gestionnaires prennent également d'autres mesures pour aider à conserver leurs bons éléments, dont l'analyse comparative des salaires et les ajustements nécessaires, le cas échéant. Ils offrent également une plus grande souplesse dans les horaires, accordent la priorité aux possibilités d'avancement et mettent en œuvre des programmes pertinents de reconnaissance des employés », a ajouté M. King.

À propos de l'étude

Le sondage de Robert Half sur l'optimisme à l'égard de l'emploi cerne les sentiments des travailleurs au sujet des perspectives de carrière actuelles et futures et révèle les principales répercussions pour les employeurs. L'enquête en ligne indépendante (menée du 17 au 27 mai 2022) comprend les réponses de plus de 500 travailleurs âgés de 18 ans ou plus et opérant dans les domaines de la finance, de la technologie, du marketing, du droit, du soutien administratif, des ressources humaines et d'autres domaines dans des entreprises canadiennes comptant 20 employés ou plus.

Source : communiqué, Robert Half Canada