nouvelles

Retisser les liens sociaux primordiaux à la santé mentale en milieu de travail

Le Mouvement Santé mentale Québec invite les milieux de travail à prendre une résolution pour cette nouvelle année en mettant en place au moins une initiative visant à améliorer le moral des troupes. 
24 janvier 2022

Alors que la pandémie continue de mettre les milieux de travail à rude épreuve, il est de plus en plus important de mettre en place des initiatives simples pour favoriser la cohésion et la reconnaissance, des éléments clés pour favoriser la santé mentale positive des employé·es.

Un contexte de travail lourdement affecté par la pandémie

Le contexte de pandémie de COVID-19 rend la santé mentale des travailleuses et travailleurs encore plus difficile. Selon un sondage, près de la moitié d'entre eux, soit 50 %, des mères et 40 % des hommes ont déclaré avoir des niveaux de stress plus élevés en raison de la conciliation travail-famille pendant la pandémiei. On y souligne aussi que les catégories professionnelles peuvent aussi influencer la santé mentale et que la dépression et l'épuisement professionnel sont plus fréquents chez les personnes qui occupent des emplois non qualifiés. Le manque d'estime de soi, d'autonomie et de reconnaissance semble mettre ce groupe plus à risque. Les entrepreneur·es sont aussi à risque, alors que 20 % présentent des symptômes dépressifs pouvant témoigner d'une condition dépressive significative et que près de la moitié témoignent d'une anxiété modérée à sévère. De plus 77 % affichent un niveau élevé à très élevé de surcharge de travail quantitative, un grand facteur de risque pouvant mener à l'apparition de symptômes associés aux troubles de santé mentale.

« Mettre en place des mécanismes pour favoriser la santé mentale positive au travail peut sembler une montagne pour plusieurs alors que les ressources manquent de partout, souligne Renée Ouimet, directrice du Mouvement Santé mentale Québec. Mais améliorer le mieux-être au travail peut se faire une étape à la fois et à la hauteur des ressources disponibles. »

Mettre en place des idées simples, mais combien importantes

Le MSMQ propose cette année des initiatives toutes simples qu'il est possible de mettre en place pour aller plus loin autant dans les petites que les grandes organisations. Elles permettent de consulter les employé.es afin de choisir ce qui les interpelle le plus en leur demandant de choisir entre deux initiatives qui seront mises de l'avant durant l'année.

  • Reconnaitre les forces et les bons coups : Pourquoi la reconnaissance est importante ? Il a été démontré que la reconnaissance de l'employeuse ou l'employeur et des collègues contribue à développer et entretenir une bonne santé mentale (67 % des personnes qui disent recevoir peu de reconnaissance au travail vivent une détresse psychologique plus élevée que les autresiii). Le travail prend aussi tout son sens et devient plus motivant lorsqu'il est reconnu. Que peut-on reconnaître ? L'atteinte des objectifs, l'avancement des projets, l'esprit d'équipe, l'entraide, la bonne humeur, la rigueur, la créativité, la curiosité, l'adaptabilité, le professionnalisme, etc.
  • Le caillou dans le soulier : En rencontre individuelle ou de groupe, interrogez le personnel sur les irritants, petits ou grands, qui marquent son quotidien et sur les solutions entrevues pour les corriger. Technologie défaillante, manque de ressources pour accomplir son travail, collègues bruyant·es, obligation d'être connecté 24/24 ou une température trop chaude ou trop froide dans le bureau sont des exemples de sources d'irritation au travail. Travailler ensemble à retirer les cailloux permet à tout le monde de se sentir mieux ! Le MSMQ met à la disposition des équipes un modèle de sondage facile à réaliser pour identifier l'initiative à mettre en place cette année. Partagez vos succès et vous pourriez vous mériter un prix dans la catégorie « santé psychologique » lors de la prochaine édition des Prix Distinction du Groupe entreprise en santé.

Source : communiqué, Mouvement Santé mentale Québec.