nouvelles

La situation continue de s’améliorer pour le marché du travail québécois

Au troisième trimestre de 2021, l’emploi au Québec a augmenté pour un deuxième trimestre consécutif.
28 octobre 2021

Pendant le troisième trimestre de 2021, l’ajout de 56 100 emplois a ramené le nombre d’emplois à un niveau comparable à celui d’avant la pandémie.

On comptait toutefois davantage d’emplois à temps plein (+ 27 300) et moins d’emplois à temps partiel (– 44 000). La proportion d’emplois récupérés au Québec, qui s’est fixée à 99,6 %, était semblable à celle enregistrée à l’échelle canadienne (99,7 %). C’est ce qui ressort de l’analyse intitulée Comment évolue la participation au marché du travail en temps de pandémie au Québec et ailleurs au Canada? – Troisième trimestre 2021, rendue publique aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec.

Le taux de chômage au troisième trimestre de 2021 s’est établi à 5,9 % au Québec et s’est ainsi rapproché des niveaux d’avant la pandémie. Mentionnons qu’au cours des deux années qui ont précédé la crise sanitaire, le taux au Québec se maintenait entre 5,0 % et 5,5 %.

L’emploi chez les femmes était toujours à un niveau inférieur à celui d’avant la pandémie, en raison de l’emploi à temps partiel

Depuis le début de la pandémie, ses répercussions sont plus importantes sur la participation au marché du travail des femmes que sur celle des hommes.

Au troisième trimestre de 2021, le nombre d’emplois chez les hommes correspondait à celui d’avant la pandémie. Le constat est le même tant pour les emplois à temps plein que pour ceux à temps partiel. La situation était différente chez les femmes, qui occupaient au total 32 100 emplois de moins. C’est du côté des emplois à temps partiel qu’il restait du rattrapage à faire : leur nombre se situait en effet à 88,8 % du niveau d’avant la pandémie (– 56 000 emplois). Il s’agissait du plus faible taux parmi ceux affichés par les provinces comparées pour ce groupe.

L’emploi chez les jeunes a retrouvé son niveau d’avant la pandémie

Au troisième trimestre de 2021, le nombre d’emplois a pratiquement retrouvé son niveau d’avant la crise sanitaire pour les trois groupes d’âge étudiés, soit les 15-24 ans, les 25-54 ans et les 55 ans et plus. Le même constat est fait pour toutes les provinces comparées.

Au Québec, les jeunes sont ceux qui ont été les plus affectés sur le plan de l’emploi depuis le début de la pandémie. Leur situation a commencé à s’améliorer au deuxième trimestre de 2021, puis elle est devenue comparable à celle d’avant la crise au troisième trimestre.

La situation est plus nuancée chez les 55 ans et plus. Ce groupe d’âge a vu son nombre d’emplois retrouver son niveau d’avant la pandémie, mais il est aussi le seul à avoir connu au cours de la période analysée une croissance de sa population, soit de 92 500 personnes. De ce nombre, un peu plus de 70 % étaient inactives sur le marché du travail.

À consulter :

Source : Communiqué, Institut de la statistique du Québec