Formations

Gestion de l’absentéisme excessif

Sur fond de pénurie de main-d’œuvre et de pandémie, il est indispensable de savoir gérer l’absentéisme excessif. Grâce à cette formation, apprenez à calculer le taux d’absentéisme et à reconnaître les bonnes pratiques.
En ligne
13:00 à 16:00 (3 h)

Dans le contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre et de pandémie, l’absentéisme constitue un problème réel pour les entreprises. Pour certains employés, il s’agit d’un ajout à une liste déjà longue d’absences au travail. Partant du principe de base que le contrat de travail nécessite une prestation de travail contre une rémunération, l’absentéisme excessif constitue une inexécution du contrat de travail par l’employé. L’employeur peut et doit gérer un tel absentéisme.

Cette activité de formation est axée sur la gestion administrative de l’absentéisme excessif. Le calcul du taux d’absentéisme, les ententes de dernière chance, les mesures d'accommodement et le congédiement administratif feront partie des sujets abordés.

Objectifs d'apprentissage

À la fin de la formation, vous serez en mesure :

  • De calculer le taux d’absentéisme d’un employé;
  • D’expliquer les bonnes pratiques en matière de gestion de l’absentéisme chronique, notamment au regard de l’accommodement;
  • De reconnaître les bonnes pratiques en matière d’entente de dernière chance;
  • De comprendre et d’appliquer les bonnes pratiques et les critères pour un congédiement administratif en matière d’absentéisme excessif.

Contenu

  • La notion d’invalidité
  • Les types d’absence
  • Le calcul du taux d’absentéisme
  • La gestion de l’absentéisme chronique
  • L’accommodement
  • Les ententes de dernière chance

Participants visés 

Professionnels, gestionnaires et consultants en relations de travail ainsi qu’en santé, sécurité et mieux-être.

Formateurs


Author
Janie-Pier Joyal-Villiard, CRIA Avocate associée Monette Barakett Avocats S.E.N.C.
Me Janie-Pier Joyal est diplômée de l’Université de Montréal. Au cours de ses études en droit, elle a participé à un échange étudiant avec l’Université Jean Moulin Lyon III, en France, où elle a notamment étudié les bases du droit du travail français. Préalablement à ses études en droit, Me Joyal a terminé un baccalauréat en relations industrielles. Cette formation lui a permis d’acquérir une expérience en relations du travail et en ressources humaines au sein du réseau de la santé et auprès de diverses entreprises privées. Me Joyal travaille principalement dans le domaine des relations du travail et de la santé-sécurité au travail. Elle participe à la préparation de dossiers litigieux, conseille les gestionnaires en matière de relations de travail et de santé-sécurité au travail et les soutient quant à la rédaction de diverses politiques de gestion. Elle plaide régulièrement devant les tribunaux administratifs, notamment le Tribunal administratif du travail, en matière de santé et de sécurité au travail et de relations de travail ainsi qu’en arbitrage de griefs.
Lire plus